vendredi 18 mai 2018


QU'EST-CE QUI FAIT PLEURER
 LES CROCODILES?
 de Lucie Castel
 
 
 
 
 
Résumé :

Ce voyage, elle n’avait pas envie de le faire.
Cette destination, elle ne l’a pas choisie.
Cet hôtel, elle ne l’aurait jamais sélectionné.

Et pourtant, Sofia se retrouve au Royal Redstone House, majestueux manoir écossais, pour une durée indéterminée, afin de se remettre de l’événement. Si, au début, elle ne voit que la décoration trop baroque, trop ostentatoire, trop passéiste, Sofia apprend au fil des jours et des rencontres à découvrir l’hôtel d'un nouvel œil. Ce lieu a une âme mystérieuse et intrigante, tout comme les personnes qui y vivent, y travaillent... ou y rôdent. À commencer par Lachlan, un homme glacial et désagréable, dont la présence dans ce petit monde courtois et velouté laisse Sofia très perplexe...


Avis :

Une lecture détente comme je les aime avec un soupçon d'enquête pour ne pas gâcher mon plaisir.

Je connaissais Lucie Castel sous son autre nom de plume, Orel Miller, dont j'appréciais déjà le sens de l'évasion avec des détails sur le lieu de l'action, sa plume drôle et bien aiguisée et sa culture qu'elle nous transmet au travers des lieux visités.

Bien que dans ce roman, c'est la comédie romantique qui prend le pas, le mystère et l'évasion sont toujours au rendez-vous...
Nous décollons pour l'Ecosse, dans le majestueux manoir de Redstone, où Sofia est venue se reposer d'un événement traumatisant. Une fois sur place, elle va faire la connaissance de personnages hauts en couleurs et se retrouver à enquêter sur un mystère touchant de près le manoir et la famille Wallace qui règne sur ce royaume. Accompagnée du cynique Lachlan, ce duo d'enquêteurs inédit va tenter de résoudre le mystère sur le manoir en rencontrant de nombreux obstacles et situations rocambolesques.

J'ai beaucoup aimé les personnalités fortes de Sofia et de Lochlan qui ont une rage en eux, la rage de vivre et même de survivre dans une vie qui ne les a pas ménagés. Les personnages secondaires, un brin caricaturaux, sont de superbes sidekicks qui nous offrent de très bons moments tout au long de la lecture :)

Toute une palette d'émotions m'a traversée pendant la lecture : le rire, le questionnement, l'évasion, l'émotion et encore le rire car Lucie Castel a un humour féroce dont elle use et abuse pour mon plus grand plaisir.
Je n'ai pas lu son premier roman sous ce nom d'auteure, Pas Si Simple, mais je compte bien y remédier :)

Je remercie les éditions Harlequin et NetGalleyFrance pour leur confiance :)



QU'EST-CE QUI FAIT PLEURER LES CROCODILES?
de Lucie Castel
Sorti le 07 mars 2018
aux Editions Harlequin
378 pages

 

jeudi 17 mai 2018

LA FILLE DU ROI DES MARAIS
 de Karen Dionne










Résumé :

Enfin, Héléna a la vie qu’elle mérite ! Un mari aimant, deux ravissantes petites filles, un travail qui occupe ses journées. Mais quand un détenu s’évade d’une prison de sa région, elle mesure son erreur : comment a-t-elle pu croire qu’elle pourrait tirer un trait sur son douloureux passé ?
Car Héléna a un secret : elle est l’enfant du viol. Sa mère, kidnappée adolescente, a été retenue prisonnière dans une cabane cachée au fond des marais du Michigan, sans électricité, sans chauffage, sans eau courante. Née deux ans plus tard, Héléna aimait cette enfance de sauvageonne. Et même si son père était parfois brutal, elle l’aimait aussi… jusqu’à ce qu’elle découvre toute sa cruauté.
Vingt ans après, elle a enfoui ses souvenirs si profondément que même son mari ignore la vérité. Mais aujourd’hui son père a tué deux gardiens de prison et s’est volatilisé dans les marais, une zone qu’il connaît mieux que personne. Malgré la chasse à l’homme lancée par les autorités, Héléna sait que la police n’a aucune chance de l’arrêter. Parce qu’elle a été son élève, la seule personne capable de retrouver cet expert en survie, que la presse a surnommé Le Roi des Marais, c'est sa fille.


Avis :

Un thriller dur qui alterne le présent avec une Héléna traquant son père tel dans un survival en pleine nature et le passé douloureux avec l'enfance d'Héléna, telle une sauvageonne, dans les marais, isolée totalement du monde contemporain.

Tout au long du roman, la personnalité d'Héléna, l'héroïne, va s'étayer. On va découvrir ses motivations et son tempérament au travers de son passé glauque et violent. On comprend aisément qu'elle ait voulu totalement s'affranchir de son passé, le cachant même à son mari. Cependant, le retour du père va mettre en péril le bonheur qu'elle avait réussi à préserver jusque là et elle devra replonger dans l'horreur de son enfance et de ses origines.

La fille du roi des marais fait écho à un conte de Hans Christian Andersen, La fille du roi de la vase, dont de nombreux extraits sont rapportés dans le roman. J'ai beaucoup aimé ces références qui permettaient de faire un joli parallèle avec le récit du roman.

Ce thriller ne plaira pas à tout le monde, notamment pour la violence distillée tout au long du récit, qu'elle soit physique ou psychologique. Toute la partie qui se déroule dans les marais est très anxiogène, tant la description de l'auteure nous conforte dans un état d'enfermement et d'isolement face à l'immensité des lieux désertiques.

Une lecture originale que j'ai beaucoup appréciée et que je conseille à des lecteurs avertis.

Je remercie NetGalleyFrance et les éditions JC Lattès pour leur confiance

#NetGalleyFrance #LaFilleDuRoiDesMarais


La fille du roi des marais
de Karen Dionne
Sorti le 07 mars 2018
chez JC Lattès
400 pages


mardi 15 mai 2018

LA FEMME A LA FENÊTRE 
de A.J. Finn










Résumé :

Elle a tout vu, mais faut-il la croire ?

Séparée de son mari et de leur fille, Anna vit recluse dans sa maison de Harlem, abreuvée de merlot, de bêtabloquants et de vieux polars en noir et blanc. Quand elle ne joue pas aux échecs sur internet, elle espionne ses voisins. Surtout la famille Russell – un père, une mère et un adorable ado –, qui vient d'emménager en face. Un soir, Anna est témoin d'un crime. Mais comment convaincre la police quand on doute soi-même de sa raison ?


Avis :

J'ai beaucoup aimé ce thriller psychologique très hitchcockien, qui nous rappelle forcément Fenêtre sur cour.

Anna, pédopsychiatre, vit recluse chez elle. Elle est séparée de son mari et de sa fille et espionne ses voisins toute la journée en descendant des litres d'alcool et en prenant des médicaments. Un soir, elle est témoin d'un meurtre mais difficile de croire une femme au bord de la folie, droguée par les médicaments et alcoolique de surcroît...

On suit le personnage d'Anna, une femme qui avait tout pour elle, et qui suite à un événement passé, vit recluse chez elle, totalement agoraphobe... Ce thriller est très anxiogène, notamment par les espaces en huis clos où se déroulent l'action et aussi dans l'enfermement dans l'esprit d'Anna, qui nous transmet son agoraphobie. Cette maladie, par ailleurs, est très bien décrite et on imagine très bien toute la souffrance du personnage qui ne contrôle plus du tout son quotidien...

La plume de l'auteur est simple et addictive. De nombreux rebondissements permettent au lecteur de faire multi-suppositions sur le dénouement de l'intrigue très bien ficelée.
Un twist accélère le final du roman qui scotche le lecteur jusqu'au bout.

Un très bon thriller psychologique avec lequel j'ai passé un très bon moment de lecture. J'ai aimé les nombreuses références de l'auteur au cinéma noir américain (Hitchcock en tête, mais pas que...).

Un page-turner très efficace qui offre une très belle évasion livresque que je vous recommande.

Je remercie NetGalleyFrance et les éditions Presses de la Cité pour la découverte de ce roman :)

#NetGalleyFrance #LaFemmeALaFenetre


LA FEMME A LA FENÊTRE
de A.J. Finn
Sorti le 08 février 2018
aux Presses de la Cité
528 pages


dimanche 13 mai 2018

QUI JE SUIS 
de Mindy Mejia









Résumé :

Hattie Hoffman a passé sa vie à jouer de nombreux rôles : la bonne élève, la bonne fille, la bonne petite amie. Mais Hattie rêve d’autre chose, d’une expérience plus intense… et qui se révèle extrêmement périlleuse. Lorsque son corps sauvagement poignardé est découvert, une redoutable onde de choc traverse la ville de Pine Valley.


Avis :

Qui je suis est un thriller à trois voix, c'est-à-dire que chaque chapitre indique le point de vue d'un des trois personnages principaux : Hattie Hoffman, jeune lycéenne dont on trouvera le corps et qui relate sa dernière année en vie; Del, le shériff de Pine Valley avec lequel on va suivre les évolutions de l'enquête et Peter, jeune prof d'anglais fraîchement débarqué dans cette ville pour suivre sa femme.

Cette construction est de plus en plus usité dans les thrillers et permet de découvrir une même histoire sous plusieurs angles, ce que je trouve, personnellement, très intéressant.

Au fil de notre lecture, on découvre que chaque personnage a des choses à cacher et qu'il ne fallait pas se fier aux apparences.

Malgré une intrigue intéressante et avec quelques rebondissements intéressants, je n'ai pas ressenti d'empathie pour les personnages que j'ai trouvé assez ingrats.
La manipulation est un art que consomme bon nombre de personnages de ce roman et ça n'a pas aidé à me les rendre sympathiques. De plus, j'y ai trouvé quelques longueurs qui ont mis à mal ma lecture.

Cependant, Qui je suis est un bon thriller qui distille son suspense jusqu'au bout et le rend addictif :)

Je remercie NetGalley et les éditions Mazarine pour la découverte de ce roman :)

QUI JE SUIS
de Mindy Mejia
Sorti le 21 mars 2018
chez Fayard/Mazarine
400 pages


jeudi 10 mai 2018

UNE MINUTE D'ATTRACTION
 de Carrie Elks










Résumé :

Londres, 31 décembre 1999, une soirée de réveillon ultra chic. Gothique jusqu'au bout des ongles et armée d'un sens de la répartie hors norme, Hanna donne un coup de main à sa mère, traiteur. Aux antipodes, Richard, impeccable dans son costume cravate, est un New-Yorkais aisé que son père destine à Wall Street. Hanna le désarçonne autant qu'elle le séduit. Il n'a jamais rencontré une fille comme elle.
12 mai 2012. Hanna et Richard ne se sont plus adressés la parole depuis des années. Elle est pourtant là, à New York, pour lui révéler un secret explosif.



Avis :

Une lecture récréative , fraîche et pétillante :)

J'ai apprécié cette lecture légère autant pour les personnages (principaux et secondaires), que pour cette histoire d'amitié-amour compliquée s'étalant sur 22 ans qui m'a rappelé par moment le film Quand Harry rencontre Sally :)

Hanna et Richard sont deux jeunes gens quand ils se rencontrent en 1999. Une attirance est indéniable dès le début mais par leur différence de caste sociale, ils nouent une amitié qui va durer de longues années et lier leurs familles.
La vie estudiantine, puis la vie professionnelle continuera de les séparer et se retrouver de nombreuses années.
Quand ils finiront par nouer une relation amoureuse, rien ne sera facile pour autant ...

Beaucoup de rebondissements permettent à cette comédie romantique d'avoir un rythme soutenu et même si la fin est prévisible et que quelques ficelles sont un peu grosses, on se laisse embarquer facilement pour un moment de détente fort sympathique :)

Si vous aimez ce genre littéraire, je vous le conseille :)
Attention toutefois, certaines scènes sont un peu hot ^^

Je remercie NetGalleyFrance et les éditions Presses de la Cité pour leur confiance :)

UNE MINUTE D'ATTRACTION
de Carrie Elks
Sorti le 1er février 2018
Aux Éditions Presses de la Cité
368 pages


mercredi 9 mai 2018

IBOGA 
de Christian Blanchard









Résumé :

Pire que la peine de mort : la réclusion à perpétuité...

28 octobre 1980. Jefferson Petitbois, condamné à la peine de mort, est incarcéré à la maison d'arrêt de Fresnes. Pour rejoindre sa cellule dans le couloir de la mort, il croise la " Louisette ".
Comme un outrage à la dignité humaine, un doigt d'honneur à la vie, la guillotine trône au milieu de la cour.
Accompagné de deux gardiens, il la frôle et sent son odeur de graisse et de limaille.
Dix-sept ans ! Suffisamment grand pour tuer donc assez vieux pour mourir...

Deux ans auparavant, Jefferson avait rencontré Max, son protecteur et mentor. Iboga était alors entré en lui. Iboga l'avait rendu plus puissant. Immortel. Meurtrier.


Avis :

C'est un roman bien singulier que cet Iboga. Entre le thriller et le docufiction, ce huis-clos nous narre l'histoire de Jefferson Petitbois, dernier condamné à la peine de mort en France, qui verra sa peine commuée en réclusion à perpétuité avec l'arrivée de Mitterrand au pouvoir en 1981.

On est vite en pleine empathie pour le personnage principal, Jefferson, alors que nous savons pertinemment qu'il est coupable des faits qui l'ont conduit en prison. Mais l'auteur commence par nous détailler ses conditions de détention déplorables, le sadisme de certains matons avant de rentrer plus en détail dans la personnalité de Jefferson et les faits qui lui sont rapprochés.

Malgré cela, l'empathie reste et on finit par rentrer dans la cellule de cet homme et d'espérer à une issue heureuse. Avec Iboga, on est projeté dans l'âme humaine d'un personnage totalement à part.

Iboga est un roman très bien écrit et addictif. Il n'est pas exempt de défauts, notamment avec l'emploi de clichés des récits carcéraux (maton sadique, souris de compagnie, ...).
Un roman qui vous prend aux tripes, vous laissant une marque indélébile. Avec Iboga, vous prenez un uppercut d'émotion et de violence.

Un roman dur mais que je vous conseille par l'impact qu'il laissera dans vos mémoires.

Je remercie les éditions Belfond et NetGalleyFrance pour leur confiance :)

IBOGA
de Christian Blanchard
Sorti le 25 janvier 2018
chez Belfond
304 pages

 

mardi 8 mai 2018

LA SAISON DES FEUX 
de Celeste Ng






Résumé :

À Shaker Heights, banlieue riche et tranquille de Cleveland, tout est soigneusement planifié pour le bonheur des résidents. Rien ne dépasse, rien ne déborde, à l'image de l'existence parfaitement réglée d'Elena Richardson, femme au foyer exemplaire.
Lorsque Mia Warren, une mère célibataire et bohème, vient s'installer dans cette bulle idyllique avec sa fille Pearl, les relations avec la famille Richardson sont d'abord chaleureuses. Mais peu à peu, leur présence commence à mettre en péril l'entente qui règne entre les voisins. Et la tension monte dangereusement à Shaker Heights.



Avis :

Après un premier roman salué par la critique et le public (Tout ce qu'on ne s'est jamais dit), Céleste Ng nous livre son second roman, toujours très orienté sur les secrets de famille et les non-dits.

Ici, nous sommes plongés dans la petite banlieue chic de Shaker Heights, à Cleveland où tous les habitants sont en apparence exemplaires et où tout est réglé pour que les habitants vivent en harmonie.
Mia Warren et sa fille arrivent un jour et les Richardson, figures emblématiques de cette banlieue, leur louent un appartement. Si tout est au beau fixe au début entre les deux familles, des différences inconciliables vont semer le trouble dans la communauté et faire monter la tension...

Le roman traite de plusieurs thèmes : la maternité tout d'abord sous toutes ces coutures, l'adoption, les mères porteuses, l'avortement, la famille nombreuse, ... et de la liberté de la femme dans ses choix.
Un des autres thèmes abordés par le roman est la liberté de l'être. Qui de la "parfaite" Mme Richardson ou de la bohème Mia Warren est la plus libre des deux? Malgré leur antagonisme flagrant, leurs vies pourraient tout à fait être interchangeables tant elles aspirent l'une et l'autre à se libérer d'un joug pesant dans leur quotidien...
Enfin, l'adolescence est un thème largement abordé dans ce roman avec ses fantasmes, ses désillusions, son éveil à la vie, à l'amitié, à l'amour et à l'émancipation.

La saison des feux est une comédie de mœurs très bien écrite, où les femmes ont la part belle, avec de très bons personnages, et bien que je ne suis pas la lectrice cible de ce genre de romans, j'ai apprécié la moralité sous-jacente.

Le feu du titre quant à lui est omniprésent, dès les premières pages avec l'incendie d'une maison, dans la tension qui monte petit à petit entre les personnages, dans le désir ardent des adolescents dans leur éveil à la sexualité, dans la rage et la jalousie éprouvées par les personnages. Dans ce roman, le feu est aussi là pour faire table rase du passé et recommencer à zéro.

Pas du tout un thriller même si un suspense est distillé dans cette comédie de mœurs, La saison des feux vous réjouira si vous aimez les histoires d'apparences et de drames humains.

Je remercie NetGalley et les éditions Sonatine pour cette découverte.

LA SAISON DES FEUX
de Celeste Ng
Sorti le 05 avril 2018
aux Editions Sonatine
384 pages