vendredi 31 mars 2017

BILAN LECTURE DE MARS


Dernier jour du mois, un bilan lecture s'impose ... Voici donc mon bilan du mois de mars avec de nombreuses découvertes d'auteurs...


Romans : 

Les démoniaques de Mattias Koping
Ragdoll de Daniel Cole
La menace de SK Tremayne
La fille d'avant de JP Delaney
Festival à Cannes de L. Langlois
Du feu de l'enfer de Sire Cédric
La coccinelle machiavélique
52 dimanches contre Daech de A. Tuffery
À l'ombre du baron de Fabienne Josaphat
La chambre d'ami de James Lasdun
Ne m'appelez pas Blanche-Neige de Gally Lauteur


Mangas : 

Draw t.3
Dead Tube t.3
Bloody Delinquent Girl Chainsaw t. 4
Sky High Survival t. 5

Rendez-vous fin avril pour le prochain bilan :)

jeudi 30 mars 2017

NE M'APPELEZ PAS BLANCHE-NEIGE 
de Gally Lauteur


Résumé :
Entrez dans la sombre forêt parisienne et revivez la féerie 2.0 d'une princesse qui ne s'en laisse pas conter. Oserez-vous croquer cette pomme ?
Qui a dit que la vie était un conte de fées ? Lorsqu'on est trahie par sa meilleure amie, difficile d'y croire. Sous le choc, Blanche, 18 ans, préfère s'enfuir dans la nuit parisienne, entraînée par de mystérieux fêtards rencontrés sur le réseaux social le plus populaire du moment. Si la magie devient virale, une princesse peut-elle s'en sortir avec pour seules armes : sa répartie et son téléphone ? Oserez-vous croquer cette pomme d'amour et découvrir le coeur des princes de votre entourage ? 


Avis :
Petite pause dans mes thrillers et polars chéris pour découvrir l'univers 2.0 de Gally Lauteur avec cette revisite du célèbre conte de Blanche-Neige.
Et ce fut un excellent moment, j'ai adoré aller rechercher tous les codes et symboliques du conte de fées dans cet univers moderne. Gally Lauteur a eu une ingénieuse idée et s'en sort superbement dans cet exercice. L'idée du réseau social, Pommes d'amour, est très judicieuse aussi
Les personnages sont tous attachants à leur façon et l'intrigue principale, bien que convenue comme toute romance, est subtilement amenée.
Une très bonne surprise donc que la découverte de cette auteure dont je me ferai un plaisir de découvrir un autre titre très prochainement.

Je remercie Hachette Romans et Netgalley de m'avoir permis de lire ce roman.
#Gallylauteur

mardi 28 mars 2017

LA CHAMBRE D'AMI de James Lasdun




Résumé : 
Charlie et Matthew sont cousins et ont été proches durant leur jeunesse. Aujourd'hui, Charlie est un riche banquier, marié à la belle Chloé et Matthew, cuisinier talentueux végète un peu entre deux boulots. Invité par le couple pour des vacances dans leur luxueuse résidence d’Aurelia, Matthew leur sert de cuisinier. Entre ces trois personnages une partie d'échec diabolique va se mettre en place.

Avis :
Tous les éléments sont là pour faire de ce roman un huis clos psychologique attractif et passionnant : passion, drame, trahison, adultère, meurtre . Malheureusement, les personnages sont caricaturaux et manquent d'épaisseur pour devenir attachants. L'écriture de ce roman est fluide, il est bien écrit mais il souffre de longueurs et de manque d'action. Bien que tout ce qui était promis en 4e de couverture est bien présent , l'ensemble reste fade et semble vain.
Petite déception pour ce livre qui promettait bien plus.
Je remercie , cependant, les éditions Sonatine de m'avoir permis de lire ce roman.

BRUTALE de Jacques-Olivier Bosco

Résumé : 
Elle est jeune. Elle est belle. Elle est flic. Elle est brutale.
Des jeunes vierges vidées de leur sang sont retrouvées abandonnées dans des lieux déserts, comme dans les films d'horreur. Les responsables ? Des cinglés opérant entre la Tchétchénie, la Belgique et la France. Les mêmes qui, un soir, mitraillent à l'arme lourde un peloton de gendarmerie au sud de Paris.
Que veulent-ils ? Qui
est cet " Ultime " qui les terrorise et à qui ils obéissent ?
Face à cette barbarie, il faut un monstre. Lise Lartéguy en est un. Le jour, elle est flic au Bastion, aux Batignolles, le nouveau QG de la PJ parisienne. La nuit, un terrible secret la transforme en bête sauvage. Lise, qui peut être si douce et aimante, sait que seul le Mal peut combattre le Mal, quitte à en souffrir, et à faire souffrir sa famille.


Mon avis :
Bon sang que c'était bon... Un polar totalement addictif. Un polar noir urbain bien hardboiled avec une héroïne borderline et totalement attachante. C'est nerveux, sanglant, diablement rythmé, notamment par une Playlist envoûtante mais pas que car c'est aussi touchant et épique.
Du tout bon , je vais me pencher sur la bibliographie de Jacques Olivier Bosco car c'est résolument un auteur à suivre. Je vous le recommande chaudement.
 
Séances de dédicaces Février 2017


 Mattias Köping (Les démoniaques) , Stéphane Bourgoin et Ghislain Gilberti (La dynamique du chaos)
 Nicolas Beuglet (Le cri), Claire Favan (Serre-moi fort) et Jacques-Olivier Bosco (Brutale)
 
Olivier Norek (Code 93)
PEAU MORTE de Thomas Desmond




Résumé :
Au fond des bois se cache une vieille cabane. Elle semble abandonnée, mais un homme atteint d’une maladie mystérieuse y vit seul, loin de la société, oublié. Mais ce soir, il a un invité très spécial. Ça fait longtemps qu’il n’a pas eu un peu de compagnie. Il n’a plus l’habitude de discuter, bavarder, tailler le bout de gras... Pourtant Dieu sait qu’il aime ça. Arrivera-t-il à tenir sa langue ?

Mon avis :
Après avoir découvert La petite fille aux cheveux noirs, Peau Morte est la deuxième nouvelle que je lis de Thomas Desmond. En très peu de pages, cet auteur n'a pas son pareil pour nous créer une ambiance anxiogène et nous happer jusqu'à la dernière ligne. Très bonne nouvelle horrifique dont le seul bémol est d'être trop courte.
LES DEMONIAQUES de Mattias Köping



L'univers dépeint par Mattias Köping est cru, sordide, cruel. Les Démoniaques est un roman dont on ne sort pas indemne... Lorsque j'ai lu la dernière phrase, j'étais sur les rotules, totalement chamboulée. Au-delà de l'ambiance sombre des divers trafics et des personnages immondes croisés dans les pages du roman, Les Démoniaques nous narre une belle histoire.
C'est un roman très addictif qui nous fait passer par toute une palette d'émotions : du dégoût à la jubilation. Ce roman ne sera certes pas pour tout le monde tant il est éprouvant mais pour ceux qui franchiront le pas, je vous défie de ne pas l'aimer.
Mattias Koping, avec ce roman, tutoie les plus grands noms du thriller avec son style acéré, très fluide, alternant le langage vulgaire et le langage soutenu avec brio.
Vivement le prochain.
RAGDOLL de Daniel Cole




Résumé :
La police découvre un cadavre composé de six victimes démembrées, assemblées entre elles par des points de suture telle une marionnette, et que la presse va rebaptiser Ragdoll, la poupée de chiffon. L'inspecteur Fawkes, qui vient juste d'être réintégré à la Metropolitan Police de Londres, dirige l'enquête sur cette épouvantable affaire, aidé par son ancienne coéquipière, l'inspecteur Baxt
er. Le tueur nargue la police en diffusant via les médias une liste de six noms, et en précisant les dates auxquelles il compte les assassiner.

Fawkes et Baxter réussiront-ils à sauver ces six personnes, quand le monde entier garde les yeux braqués sur chacun de leurs mouvements ?


Mon avis : 

Ce thriller, premier livre de l'auteur Daniel Cole, est un excellent thriller psychologique qui nous tient en haleine jusqu'à la dernière page. Loin d'être gore comme le résumé pourrait le faire supposer, Ragdoll est un très bon page turner où tout est dévoilé au fur et à mesure et finit par prendre tout son sens.
L'intrigue, les personnages (enquêteurs, meurtrier, victimes) sont très bien développés, on est pris dans la spirale infernale de l'intrigue, alternant des moments de tension et des moments plus calmes, mais loin d'être ennuyeux. Le dénouement est surprenant, loin de ce que tout lecteur pourrait imaginer.
Je recommande ce thriller qui est un véritable roman addictif et qui place directement Daniel Cole comme un auteur à suivre sérieusement.
Merci aux éditions Robert Laffont de m'avoir permis de lire cet excellent thriller en avant-première.

LA MENACE de S.K. Tremayne





Résumé :
 Quand Rachel épouse David Kerthen, un bel et brillant avocat, elle n'en croit pas sa chance. Loin de Londres et des années de vache maigre, elle découvre les joies de la vie de famille auprès de l'affectueux petit garçon de son mari, Jamie. Au coeur des Cornouailles, dans un manoir surplombant les déchirures de la côte et l'Océan impétueux, elle joue déjà à la châtelaine.
Mais le conte de
fées se ternit vite : le souvenir de Nina, la première épouse de David, disparue deux ans auparavant, hante encore les couloirs de cette demeure séculaire. Et peu à peu son petit Jamie adopte vis-à-vis de Rachel un comportement inquiétant, prophétisant l'avenir et niant certaines réalités.Qu'est-il arrivé à Nina ? Que cache le sourire du séduisant avocat ? Et Rachel, que vient-elle faire dans cette histoire ? Tandis que la suspicion commence à ronger le jeune couple, Jamie prédit à Rachel qu'elle mourra à Noël...

Avis :
 La menace est un bon thriller psychologique d'atmosphère qui peut sembler déroutant par la lenteur de sa mise en place. En effet, le roman est d'une extrême longueur mais l'histoire vaut la peine de passer outre. Le titre français est bien choisi car la menace est partout dans le roman: les lieux, les situations, les personnages. Petit à petit, on plonge avec Rachel dans ses peurs et doutes qui la traversent.
Pour moi, La menace n'a pas été un coup de coeur, notamment pour son rythme, mais reste un thriller psychologique de bonne facture.

Merci aux éditions Presses de la Cité pour cet envoi :-)
LA FILLE D'AVANT de JP Delaney



Résumé :
Après un drame éprouvant, Jane cherche à tourner la page. Lorsqu’elle découvre le One Folgate Street, elle est conquise par cette maison ultra moderne, chef d’oeuvre de l’architecture minimaliste, parfaite. Mais pour y vivre, il faut se plier aux règles draconiennes imposées par son architecte, Edward Monkford, aussi mystérieux que séduisant. Parmi celles-ci : répondre régulièrement à des q
uestionnaires déconcertants et intrusifs. Peu à peu, Jane acquiert une inquiétante certitude : la maison est pensée pour transformer celui qui y vit. Or elle apprend bientôt qu’Emma, la locataire qui l’a précédée et qui lui ressemble étrangement, y a trouvé une fin tragique.
Alors qu’elle tente de démêler le vrai du faux, Jane s’engage sur la même pente, fait les mêmes choix, croise les mêmes personnes… et vit dans la même terreur que la fille d’avant.

Avis :
 Impossible de lâcher le roman avant le dénouement . Ce roman m'a captivée de bout en bout. Thriller psychologique intelligent et rondement mené, les personnages et la maison, personnage à part entière, nous plongent dans une atmosphère tendue et le dénouement fut à la hauteur de mes espérances. Petit à petit, en alternant entre la vie de la fille d'avant : Emma et la fille de maintenant : Jane, on en apprend plus sur la psychologie de chaque personnage et les éléments s'emboîtent à la perfection pour nous dévoiler le terrible dénouement.
Une très bonne lecture, hâte de voir ce que donnera la prochaine adaptation cinématographique de Ron Howard.
Merci aux éditions Fayard/Mazarine pour m'avoir permis de lire ce livre en avant première
 

lundi 27 mars 2017

15e SALON DU ROMAN POLICIER 
DE NEUILLY-PLAISANCE
25 et 26 MARS 2017



 Retour en images du  15e salon du roman policier de Neuilly-Plaisance avec une fois de plus de superbes rencontres et une montagne de livres dédicacés et des souvenirs plein la tête    



 L'entrée du salon
 
 Marie Neuser (Prendre Lily, Prendre Gloria, ...)
 
 Maurice Gouiran (Les vrais durs meurent aussi, L'hiver des enfants volés, ...)
 
 Avec Michael Mention (Le carnaval des hyènes, Bienvenue à Cotton's Warwick, ...)
 
 Avec Nicolas Lebel (L'heure des fous, Le jour des morts, Sans pitié ni remord)
 
 Olivier Norek (Code 93, Territoires, Surtensions)
 
 Avec Marc Falvo (Le cri, D'occase)
 
 Romain Slocombe (L'affaire Léon Sadorski, Un été au Kansaï, ...)
 
 Avec Sacha Erbel (L'emprise des sens)
 
 Jean-Luc Bizien (L'évangile des ténèbres, Crotales, ...)
 
 Ian Manook et sa magnifique femme (Yeruldelgger, Les temps sauvages, La mort nomade, ...)
 
 Dorothée Lizion (Sous surveillance, La mue de l'assassin, ...)
 
Avec Armelle Carbonel ( Criminal Loft, Majestic Murder)

               A L'OMBRE DU BARON 
                   de Fabienne Josaphat






Résumé :
Haïti, 1965. François Duvalier, alias « Papa Doc » ou « Baron Samedi », fait régner la terreur avec ses Tontons Macoutes, pour qui s’élever contre le dictateur vaut incarcération voire mise à mort immédiate. C’est dans ce climat de répression que le chauffeur de taxi Raymond L’Éveillé aide Milot Sauveur, un journaliste de radio poursuivi par la milice. En le faisant monter dans sa Datsun dans le centre de Port-au-Prince, Raymond accompli certes un geste noble, mais extrêmement dangereux, et furieuse que son mari se soit montré aussi imprudent, Yvonne, sa femme, menace de le quitter avec leurs deux enfants. Peu de temps après, Nicolas, le frère cadet de Raymond, professeur de droit respecté, est soudain arrêté, puis conduit dans un fort où la fusillade l’attend. Que faire ? Laisser mourir Nicolas sans rien faire ou tenter de le sauver au risque de périr aussi ? Tel est l’horrible dilemme que doit affronter Raymond dans ce suspense.



Avis :
Ce premier roman de Fabienne Josaphat est une petite pépite de suspense dramatique. On suit le périple de deux frères que tout oppose et qui ne s'entendent pas . L'arrestation de Nicolas va ronger tellement Raymond que celui-ci va tenter l'impossible pour sauver son frère du Fort Dimanche (camp de la mort) où il attend son exécution.
Sous fond de terreur de la population d'Haïti, de la répression de la dictature de Papa Doc avec ses Tontons Macoutes et de l'enfer des forts militaires avec leur lot de tortures et d'avilissements de l'être humain, A L'OMBRE DU BARON est un drame puissant et bouleversant, qui tient en haleine jusqu'au bout avec un rythme effréné et des personnages forts, en particulier Raymond, qui est bouleversant d'humanité, ce qui, de nos jours, fait un bien fou.
Avec ce premier roman, Fabienne Josaphat livre une réelle histoire d'amour au peuple d'Haïti et nous entraîne dans son sillage.
Une superbe évasion livresque, un coup de coeur, un livre à recommander
Merci beaucoup aux Editions Calmann-Lévy de m'avoir permis de découvrir ce petit bijou bouleversant
                   DU FEU DE L'ENFER de Sire Cédric






Résumé :Manon maquille les cadavres, Ariel maquille les voitures. Elle est thanatopractrice, il est délinquant. Ils sont frère et soeur. Un jour, l'une des combines d'Ariel tourne mal
et Manon se retrouve complice malgré elle. Lorsque les assassinats les plus sordides s'accumulent autour d'eux, traçant un jeu de piste sanglant vers une secte satanique, le capitaine Raynal s'intéresse à leur cas. Commence alors une traque qui brouillera
les limites entre alliés et prédateurs et mettra à l'épreuve les liens du sang.


Avis : Premier Sire Cédric pour moi et quelle bonne découverte. L'intrigue m'a happée dès le prologue. Du feu de l'enfer est un roman très addictif, haletant , gore et tendu jusqu'à la dernière ligne. On ne peut l'oublier une fois le livre terminé, on aimerait en savoir encore plus. L'intrigue nous plonge dans l'enfer d'une secte dont les membres ne reculent devant rien pour arriver à leurs fins: faux semblants, trahisons, horreurs... n'hésitez pas à suivre le trajet Du feu de l'enfer , quelques secousses à prévoir mais une évasion livresque assurément ...
Merci aux éditions Presses de la Cité de m'avoir permis de découvrir ce fabuleux thriller...